Téléphone au volant : quelles sanctions encourez vous ?

téléphone au volant
04 octobre 2021

Téléphone au volant : quelles sanctions encourez vous ?

L’usage du téléphone portable en conduisant détourne l’attention et multiplie par 3 le risque d’accidents. Depuis le 1er janvier 2020, les sanctions se sont durcies contre les conducteurs qui téléphonent au volant.

L’enjeu : votre vigilance

Téléphoner au volant diminue votre vigilance. Votre temps de réaction augmente. Les ¾ des conducteurs oublient de s’arrêter aux passages piétons et ⅓ négligent les panneaux de signalisation.
La trajectoire de votre véhicule peut dévier faute de concentration. Les conducteurs qui téléphonent regardent devant eux et négligent la vision latérale et l’usage des rétroviseurs.
De plus, comme votre interlocuteur n’est pas dans le véhicule, il n’a aucune conscience de ce qui se passe sur la route, à l’inverse d’un passager.
Rédiger un SMS se révèle encore plus dangereux car, en plus de détourner votre attention, vos mains ne sont plus sur le volant.

L’objectif : évitez la tentation d’une conversation au volant

Mettez votre téléphone en mode silencieux ou en mode avion quand vous prenez votre véhicule. Si vous souhaitez passer un appel, quittez les voies de circulation et arrêtez-vous dans un endroit sûr pour vous et pour les autres (parking, aire de repos, place de stationnement, ...). 
Quand vous téléphonez, assurez-vous toujours avant de commencer la conversation que votre interlocuteur ne conduit pas.

En pratique : les sanctions encourues

Le port de l’oreillette par le conducteur d’un véhicule est interdit depuis le 15 juillet 2015. Conduire avec un téléphone en main ou en utilisant un dispositif audio est passible de 135 euros d'amende et d’un retrait de 3 points sur le permis de conduire. Le fait de consulter ou manipuler son téléphone est passible des mêmes sanctions.
Depuis le 1er avril 2020, si vous commettez une autre infraction (brûler un feu rouge, ne pas respecter un stop, faire un excès de vitesse, franchir une ligne blanche) alors que vous teniez votre téléphone en main, vous risquez la rétention immédiate (et pendant 72h) de votre permis par les forces de l’ordre et une suspension de permis de six mois maximum.  

Le chiffre clé

En 2018, 1 million de points ont été retirés pour utilisation du portable au volant.

Je conduis un véhicule à moteur Offres partenaires associées Je conduis un véhicule à moteur
  • Assurance Auto
  • Assurance Moto et Scooter
  • Assurance Navigation de Plaisance
En savoir plus
Comprendre autrement
Éco-conduite : les 7 règles d’or pour une conduite plus souple
Eco-conduite
Éco-conduite : les 7 règles d’or pour une conduite plus souple En savoir plus
Conduite : 4 conseils pour évaluer son état de fatigue
Homme fatigué au volant
Conduite : 4 conseils pour évaluer son état de fatigue En savoir plus
Alcool au volant : 3 conseils à garder en tête
Danger de l'alcool
Alcool au volant : 3 conseils à garder en tête En savoir plus
  • Alcool au volant : 3 conseils à garder en tête
    Danger de l'alcool
    22 septembre 2021

    Alcool au volant : 3 conseils à garder en tête

    Au volant, l’état d’ivresse est sévèrement sanctionné, et ce, même avec un faible taux d’alcoolémie. Tégo fait le point sur les dangers et les réflexes à avoir en la matière.